Et voilà.
Fini le temps de la tendre adoration pour les bégaiements enfantins, le temps où on mangeait un "tato au chola" au goûter, des "caillottes" le soir, où on mettait le "palon" le matin...

On est passé dans une autre dimension.

On voulait aller à un nouveau parc cet après-midi, et je cherchais l'adresse sur internet. Impossible de la trouver. Et je commence à pester.
- Aaaaah c'est relou, y'a pas l'adresse sur le site de la ville !
Et là, Miniloute regarde son père, sérieuse, et lui balance :
- Papa, t'es un peu relou aussi des fois !