28 août 2008

Maladivement impatients de vivre notre utopie bisounoursifique, nous décidons, le futur papa et moi, d'annoncer la bonne nouvelle à la future grande soeur. Laquelle Miniloute, du haut de ses 2 ans et demi, se contrefout de l'annonce officielle avec tambours et tralalas que ses comédiens de parents viennent de lui jouer en grande pompe.

On la rassure, on l'aimera toujours autant, on lui explique, il y aura un bébé avec nous, on lui montre, le bidon de maman va grandir. Bref, on essaye de l'impliquer dans quelque chose qui la dépasse complètement, et pour cause, même nous, dignes parents d'une future lignée de tornades latentes, avons du mal à appréhender tous les recoins sombres de la situation.

On téléphone à ma Mamie, c'est son anniversaire, et c'est elle qui lui annonce la bonne nouvelle.  Mamie, bon éversaire, je vais avoir un ti frère ! La mamie, ravie autant que sceptique, me demande si c'est une blague. Eh non, l'imagination de Miniloute est certes développée, mais pas à ce point...

- Miniloute, tu préfères avoir un petit frère ou une petite soeur ?
- ...
- ...
- Je préfère avoir.... un jardin !
- Ah...

Bah oui, on lui a promis un jardin, on va faire construire une maison...

- Mon petit frère il pourra venir dans mon jardin.

Ouf, rassurés. Ca nous arrange bien au fond... 
Ca évite le mur de Berlin au beau milieu de la pelouse, qui n'était pas vraiment dans la ligne esthétique qu'on s'était fixés.

- Je vais lui prêter mon doudou mouton, comme ça on en aura un chacun.
Là, je suis scotchée. Même pas encore né qu'elle veut déjà lui prêter un de ses 2 doudous...

- Maman, il est où mon ti frère ?
Je commence à flipper... si c'est une fille on est très très mal.
- Il est là dans mon bidon.
- Bonjour !
Et elle se penche sur mon bidon pour lui faire un bisou.
- Ohhh ! C'est super gentil Miniloute. Il doit être très content, Bébé.

Quelques minutes plus tard, son Pôpa lui pose la question de confiance....
- Il est où le bébé de maman ?
- Bah, voyons papa, dans le bidon de maman !
L'air de dire " Pauvre cloche, t'es vraiment au courant de rien !"

Miniloute veut donc absolument un petit frère, impossible d'entendre parler d'une potentielle soeur. On décide d'abonder dans son sens quelques temps, histoire de...

- Miniloute, tu veux qu'on l'appelle comment ton petit frère ?

- Bah... Cacahuète !

Et là, elle nous dégaine un regard méprisant, d'où émane un "Mais vraiment, je ne comprends pas qu'on me pose une question d'une telle stupidité..."

- Cacahuète ? insistais-je, étalant gauchement mon ignorance crasse devant ses yeux interrogateurs.

- Oui, comme mon doudou !

Arf. Mais où avais-je la tête ?