MamAAAAAAn !!?!???!

01 février 2010

Précis de manipulation à l'usage des tout petits

Miniloute aurait donc cru, du haut de son mètre 03 de fausse naïveté, de menteuse innocence, de contre-séduction, que ses parents étaient dupes.
Erreur de débutante.
En guise de leurre pour détourner l'attention du pékin lambda, sa môman en l'ocurrence, Miniloute a, pour l'occasion, réinventé le célébrissime "Oh ! Regarde ! Un éléphant plafond !"
Et oui, je l'avoue, une vilénie qui a fonctionné quelques instants, car venant de l'innocente bouche de ma non moins innocente fille. Effet de surprise.

Explication.
Un repas banal. Un jour banal.
Miniloute se retrouve seule à table, ses parents ont quitté le navire au bout d'une heure, apathiques, l'oeil éteint devant l'inextinguible folie verbale de leur rejeton. Faute de public, elle devrait, selon nos calculs de probabilité, apercevoir le fond de son pot de yaourt avant de recevoir sa carte d'électeur.
Papa change bébé, maman s'active devant la vaisselle.
- Maman, le téléphone sooooooonne !
Quid de mon acuité auditive ou de la potentiellement aliénante routine mousseuse qui m'absorbe. Point de téléphone qui ne se manifeste.
- Mais si mamaaaaaa ! Il sonne !
- ...
- Dans la salle à côté de la télééééé ! Viiiiite !
Soit. Je me rends quand même sur le théatre de mon aliénation. Toujours point de sonnerie. C'est à ce stade de mes interrogations que se dessine un scenario... Je me retourne vers la table et découvre l'auteur de ce canular, 3 ans et demi, l'oeil souriant/méfiant/innocent/grillé/sauve-qui-peut, devant un pot de yaourt généreusement renversé sur la nappe. Et la blondinette de tenter un dernier "Mais si, c'est vrai, il sonn...", le sourire à 1000 dollars un tantinet crispé, continuant d'éponger d'un doigt bionique la flaque laitière fauteuse de trouble... Elle doit imaginer que mon champ visuel d'arrête à son regard et ne va pas jusqu'à la table...

Que dire... à part "Respect !"
Juste la question de confiance... "C'est pour ne pas que je voie le yaourt que tu as inventé cette histoire de téléphone ?". Hochement de tête entendu, et sourire teeeeellement innocent...

Posté par Miniloute à 23:08 - Commentaires [5] - Permalien [#]


10 octobre 2008

Super Pôpa et autres considérations superhéroïques

La vie nous réserve des surprises incroyables.

De préférence quand on s'y attend le moins, qu'on est complètement dans le gaz, que l'appel de la couette devient assourdissant.

Un dimanche matin, quoi.

Alors que mon homme, que l'on pourrait sans conteste qualifier de peu matinal, l'oeil bovin et ensommeillé, vaque mécaniquement à de petit-déjeunesques occupations, Miniloute vient ébranler l'automatisme de ses gestes.

- Papaaaaaaaaaaaaa !
- Mmmmhh !
- Je veux des céréaaaaaaaaaaaaales !
- Mmmhhhhh !

Jusque là, rien que de bien banal.
Et l'obéissant papa de servir docilement des céréales à l'estomac hurlant qui prend place avec force détermination sur sa chaise.

- Mon papa il est fort ! Mon papa il est fort !
- ....
-
Mon papa il est très très fort !
- ...

Comme quoi, à l'échelle d'un enfant, l'héroïsme peut se nicher au creux de notre quotidien sans qu'on en soupçonne l'existence. Jamais je n'avais vu en mon homme le Héros Qui Verse Des Céréales Dans Le Bol. Un héros aussi ordinaire que modeste. Plus jamais je ne le regarderais de la même manière....

Quelques cuillerées de céréales plus tard, Miniloute, les papilles en plein émoi et l'estomac réconcilié avec l'existence, sort de ses réflexions gastronomiques. Puis soudainement nous darde de son regard implacable, pétrie de certitudes, et nous assène de ces vérités qui vous laisse pantois.

- Mon papa, il est plus fort qu'une cacahuète !

Ouch !!!

Voilà donc mon Héros Du Quotidien hissé au rang de Super Héros.

Et notre Cerealman fait maison de se la péter toute la journée devant ses potes, tendrement ébahis par cette si soudaine promotion au firmament des Pôpas...

Posté par Miniloute à 23:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 octobre 2008

Changement de cap.

10 septembre 2008

- Maman, il va s'appeler Pirouette mon petit frère, je préfère, c'est plus joli !

Ah ouais, c'est marrant, je n'avais jamais regardé es choses sous cet angle...

Posté par Miniloute à 14:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 octobre 2008

Où Miniloute nous montre ses talents d'esthète...

28 août 2008

Maladivement impatients de vivre notre utopie bisounoursifique, nous décidons, le futur papa et moi, d'annoncer la bonne nouvelle à la future grande soeur. Laquelle Miniloute, du haut de ses 2 ans et demi, se contrefout de l'annonce officielle avec tambours et tralalas que ses comédiens de parents viennent de lui jouer en grande pompe.

On la rassure, on l'aimera toujours autant, on lui explique, il y aura un bébé avec nous, on lui montre, le bidon de maman va grandir. Bref, on essaye de l'impliquer dans quelque chose qui la dépasse complètement, et pour cause, même nous, dignes parents d'une future lignée de tornades latentes, avons du mal à appréhender tous les recoins sombres de la situation.

On téléphone à ma Mamie, c'est son anniversaire, et c'est elle qui lui annonce la bonne nouvelle.  Mamie, bon éversaire, je vais avoir un ti frère ! La mamie, ravie autant que sceptique, me demande si c'est une blague. Eh non, l'imagination de Miniloute est certes développée, mais pas à ce point...

- Miniloute, tu préfères avoir un petit frère ou une petite soeur ?
- ...
- ...
- Je préfère avoir.... un jardin !
- Ah...

Bah oui, on lui a promis un jardin, on va faire construire une maison...

- Mon petit frère il pourra venir dans mon jardin.

Ouf, rassurés. Ca nous arrange bien au fond... 
Ca évite le mur de Berlin au beau milieu de la pelouse, qui n'était pas vraiment dans la ligne esthétique qu'on s'était fixés.

- Je vais lui prêter mon doudou mouton, comme ça on en aura un chacun.
Là, je suis scotchée. Même pas encore né qu'elle veut déjà lui prêter un de ses 2 doudous...

- Maman, il est où mon ti frère ?
Je commence à flipper... si c'est une fille on est très très mal.
- Il est là dans mon bidon.
- Bonjour !
Et elle se penche sur mon bidon pour lui faire un bisou.
- Ohhh ! C'est super gentil Miniloute. Il doit être très content, Bébé.

Quelques minutes plus tard, son Pôpa lui pose la question de confiance....
- Il est où le bébé de maman ?
- Bah, voyons papa, dans le bidon de maman !
L'air de dire " Pauvre cloche, t'es vraiment au courant de rien !"

Miniloute veut donc absolument un petit frère, impossible d'entendre parler d'une potentielle soeur. On décide d'abonder dans son sens quelques temps, histoire de...

- Miniloute, tu veux qu'on l'appelle comment ton petit frère ?

- Bah... Cacahuète !

Et là, elle nous dégaine un regard méprisant, d'où émane un "Mais vraiment, je ne comprends pas qu'on me pose une question d'une telle stupidité..."

- Cacahuète ? insistais-je, étalant gauchement mon ignorance crasse devant ses yeux interrogateurs.

- Oui, comme mon doudou !

Arf. Mais où avais-je la tête ?

Posté par Miniloute à 12:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Dis-moi pas que c'est pas vrai !

Ce jour là, je n'avais pas bu. Ni fumé. Mon homme non plus. Aucune substance toxique, licite ou non, ne circulait dans nos veines.

C'est donc parfaitement sains d'esprit et pleinement conscients de nos actes qu'un soir,  nous partagions une agréable conversation.

Et lorsque l'un de nous a lancé l'idée folle d'apporter notre contribution pour la seconde fois à la race humaine, l'autre a spontanément acquiescé, le sourire béat, l'oeil pétillant, les hormones au branle-bas de combat.

On va aménager l'autre chambre, tu préfères une fille ou un garçon, faudra acheter un autre siège auto, comment on va l'appeler, vivement la naissance, mai 2009 sera le plus beau de notre vie.

Et c'est parti pour une tournée triomphale dans le monde magique des Bisounours.

Un pays merveilleux où l'on se projette avec délices, les rêves en bandoulière.

Une planète toute de bonheur vêtue, où les enfants sont des anges, où l'incommensurable bonheur de la vie à 4 se mesure à la largeur du sourire qui ne quitte pas nos visages épanouis de matin magique en soir enchanteur.

Une utopie où Miniloute est un modèle de calme et de sérénité, bienveillante et tendre avec bébé. Où bien entendu, Number 2, beau comme un dieu grec, intelligent et épanoui, est aussi sage que sa (virtuelle) soeur. Et notre vie de se dérouler à la perfection, de réussite en satisfaction, comme sur un nuage rose qui sent bon le sucre et la cannelle (merci Boris). Comblés, saturés de béatitude, perclus de crampes aux zygomatiques tellement le sourire est scotché à nos visages épanouis.

Bref, pluggés en mode Bisounours, tout va bien.

L'idée de voir en Number 2 une folie supplémentaire à notre palmarès ne nous a effleuré que quelques mois et quelques séance de gymnastique calendaire plus tard, lorsqu'une petite ligne s'est empressée de s'afficher sur le test de grossesse que j'arborais fièrement. Et que, bien sûr, il était trop tard pour redescendre sur terre.

Argh.

Comme il fut doux d'oublier le temps d'un soupir les nuits blanches, les pleurs, les colères, les bêtises, les tonnes de linge sale, les couches immondes, l'accouchement pourri, les envies de passer bébé par la fenêtre, les crises de nerfs, les ras-le-bol...

Si l'on devait juger un bon parent, ce serait, fort à propos, à la médiocrité de sa mémoire...

Posté par Miniloute à 11:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]